Nanomatériaux de carbone

Les nanomatériaux de carbone (fullerènes, nanotubes de carbone, graphène, etc) sont très étudiés pour leurs excellentes propriétés électroniques et optiques. Nos recherches visent à synthétiser principalement des nanotubes et des polymères bidimensionnels dont les propriétés physiques sont modulées par la modification de leur nature chimique. Pour y arriver, nous employons une stratégie de synthèse « hybride » qui consiste à soumettre des précurseurs de carbone organisés à l’état solide à un stimulus physique (lumière ou chaleur). Cette stratégie permet d’avoir un contrôle sur les paramètres structuraux (taille et forme) que peu de méthodes de synthèse offrent. Comme précurseurs riches en carbone, nous utilisons des molécules contenant des fonctions alcynes que nous transformons en intermédiaires polydiacetylene (PDA) qui seront par la suite graphitisé pour donner différents nanomatériaux de carbone :


img_recherche_nanomateriauxdecarbone

Nanotiges

img_recherche_nanotiges

Langmuir 2013, 29, 3446.

Nanotubes

Pour l’obtention de nanotubes, nous préparons et auto-assemblons des macrocycles de type phenylacétylène (PAM) que nous irradions afin d’en faire des assemblages covalents stables.

img_recherche_nanotube

JACS 2013, 135, 110.
OrgBiomolChem 2011, 9, 4440.
JMaterChemC 2013, 1, 2680.
ChemComm 2013, 49, 9546.

En plus des nanotubes, nous utilisons cette approche pour préparer d’autres nanoarchitectures.

Nanoparticules

img_recherche_nanoparticules_1

img_recherche_nanoparticules_2

ChemComm 2012, 48, 10144.

Matériaux bidimensionnels

img_recherche_materiauxbidimensionnels